Sophie OSWALD

Entretien avec Sophie Oswald :

Quel est votre activité ?

Sophie OSWALD : Après des études aux Beaux Arts de Nancy et de nombreux voyages sur les différents continents, j’ai inventé mon métier : Créatrice de vidéo dans des spectacles vivants. Le travail de plasticienne solitaire ne me convenait pas et tout naturellement ma passion pour l’humain m’a emmené à travailler avec d’autres artistes dans des domaines différents du mien. Une première rencontre avec le metteur en scène Guy Alloucherie et des artistes du Nouveau Cirque , m’a fascinée et aidées à trouver ma voie. Pendant 10 ans j’ai crée des vidéos projetés dans des spectacles vivants.

Comment a grandi votre passion pour la vidéo ?

S.O : Je suis née avec çà, j’ai toujours aimé observer et retranscrire mes émotions face aux évènements de la vie. D’abord par la scuplture, le dessin, la photographie, et finalement par l’image dans tous ces états. J’aime mélanger la vidéo limite documentaire avec des graphismes et de la couleur, mais plus que tout j’aime mélanger mon Art, à d’autres Arts.

Qu’avez-vous envie de transmettre au public à travers votre travail ?

S.O : La beauté qui se cache derrière chaque personne. 

Quel est l’impact des images sur nous aujourd’hui selon vous?

S.O : Plus que jamais nous vivons dans un monde gouverné par l’image, et les générations actuelles s’en sont emparées pour en faire un langage universel ou l’émotionnel reprend toute sa place.

 

Une réponse

  1. Bonjour,

    Dans le cadre de notre documentaire, nous serions très heureux et honoré de vous interviewer, une interview filmée de 40-60 minutes où vous souhaitez.
     
    Nous réalisons un documentaire « C’est quoi le bonheur pour vous? » - 7 milliards d’individus, 7 milliards de définitions, depuis le mois de décembre dernier, où tout à commencé au Canada.  Depuis nous avons parcouru plus de 50 000 km entre France, Canada, Suisse, Belgique et Angleterre.

    Nous partons par la suite aux Etats-Unis du 17 février au 10 mars entre New-York et la Californie, puis en Corse, Turquie, Chili, Pérou etc.

    Ce film, est un documentaire de 52 minutes (Date de sortie 2015-2016) à l’image de « Terre vue du ciel » de Yann Arthus Bertrand, il regroupera en outre les témoignages des participants ainsi que le point de vue de philosophes, d’écrivains, d’économistes, de scientifiques et de personnalités sur la thématique du bonheur. Thierry Janssen, Maud Séjournant, Ruut Veenhoven, Jean-Yves Leloup, Le professeur Henri Joyeux, Jacques Forest, Christian Tal Schaller, Marion Kaplan, Charlotte Savreux, Michel de Kemmeter, Stéphane Alix, Serge Augier, Christian Bourit, Franck Hatem, Renaud Gaucher, Marie Andersen, Frère Fabkhi etc..Pour ne citer qu’eux participent à notre projet.

    Près de 320 interviews se trouvent déjà en ligne à cette adresse  http://www.neobienetre.fr/cest-quoi-le-bonheur-pour-vous/
    Ce formidable projet est collaboratif car chaque personne qui le souhaite peut nous envoyer son témoignage qui l’aura lui même filmé à l’adresse qui suit : info@neobientre.fr.
    900km à vélo pour un film « C’est quoi le bonheur pour vous? »  »
    Nous étions 10 personnes cet été du 1er au 12 août, sur les routes de la côte atlantique à vélo, pour interroger la population. Près de 52 heures de routes, 200 personnes interviewées et la réalisation d’une aventure humaine hors du commun :+) 
    Il existait depuis 150 ans une « loi du progrès » selon laquelle demain serait mieux qu’hier. Or nous réalisons aujourd’hui que le progrès apporte le confort mais pas le bonheur. Une prise de conscience s’enracine et bouleverse notre rapport au monde : le bonheur a-t-il un avenir ?
    La création d’une école de la vie (http://www.neobienetre.fr/neo-bienetre-ecole-de-la-vie/)

    Les bénéfices du film seront injectés pour l’ouverture d’une « École de la vie ». Bien loin des schémas classiques de l’éducation nationale, inspiré des écoles alternatives déjà existantes (plus de 700 actuellement), et fort de notre investissement depuis plus de 11 ans à travers Neorizons et Neo-bienetre pour remettre l’humain au centre de nos vies, nous souhaitons que ce projet soit également collaboratif, à l’image des fourmis :+). Donc n’hésitez pas à rejoindre l’aventure !
    En effet, l’éducation nationale n’est plus adaptée aux enjeux de demain. Nos enfants deviennent de plus en plus réceptifs à ceux qui nous entourent dans le visible comme dans l’invisible et n’acceptent plus le modèle qu’on leur propose. Il est de notre devoir d’enseigner à nos enfants et aux autres à aimer et rire, à apprendre et à grandir au-delà de leurs limites actuelles. De les convaincre de leur valeur et de les motiver à développer leur plein potentiel et leur autonomie.
     
    « La transmission est un enjeu majeur pour l’avenir de toutes les pratiques, elle crée des passions, déclenche des vocations et permet ainsi l’éclosion de nouveaux talents… » Julien PERON – Fondateur et directeur des sociétés Neo-bienêtre et Neorizons

    Ce qui guide Julien et son équipe, c’est avant tout  l’humain. Et tout ce que cette valeur fondamentale entraine comme valeur de respect, d’échanges et de rencontres.
     
    Il y a aussi chez Julien Peron cette puissante volonté d’apporter « une pierre à l’édifice d’un monde meilleur ». Et d’apporter au monde quelque chose de positif.
     
    Et quand on lui parle du futur, c’est presque sans surprise que l’on entend : « ouvrir sans cesse de nouveaux horizons »..
     
    Dans l’attente, je vous souhaite une belle journée !
     
    « Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris » Oscar Wilde

    Julien PERON / PDG
     
    NEO-BIENÊTRE - Un esprit sain dans un corps sain
    3 Place Jean Jaurès
    34000 Montpellier
    http://www.neobienetre.fr
    https://www.facebook.com/Neobienetre
    Tél: +33 4 34 00 63 06
    Cel : +33 6 08 54 36 25
    E-mail : info@neobienetre.fr
    Skype : kelbe2001
    Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/channel/UC8W8jHCipcScGre1d1_q3NA
    Ouverture d’une école de la vie: http://www.neobienetre.fr/neo-bienetre-ecole-de-la-vie/

Laisser un commentaire

*

Home Sophie OSWALD
credit